Rencontre improbable

Je n’aurais probablement pas visité les ruines impériales de Huế si Dang ne m’avait pas attendu devant l’entrée de mon hôtel ce matin-là. À vrai dire, je commençais à ressentir la fatigue de mon voyage à moto, qui se manifestait par une perte d’appétit pour les visites touristiques.

La visite incontournable de la région est celle des mausolées des empereurs de la dynastie Nguyễn, qui a régnée sur le Vietnam de 1802 à 1945. Il s’agit de temples fastueux situés en bordure de la ville. Financés à même les ressources de l’État dans un Vietnam alors pauvre et sous développé, la construction de ces mausolées a été marquée par de violentes rébellions populaires.

J’étais contente d’avoir Dang pour me conduire d’un site à l’autre. Une fois arrivée dans une ville, je préférais laisser ma moto à l’hôtel. Ne pas me perdre sur les routes du Vietnam requérait une attention constante. Malgré mes efforts, je m’égarais souvent. Rares étaient les journées où je me rendais à destination sans avoir fait quelques détours. Continue reading

Un souper de reine

À 19h, je suis sortie pour aller à la rencontre de Dang. Il m’attendait devant mon hôtel, debout à côté de sa moto avec un casque à la main. Je le trouvais élégant dans son veston en corde du roi beige.

Quand je me suis approchée, Dang a posé le casque sur ma tête et l’a attaché. Son geste m’a prise par surprise. Je n’étais pas habituée à tant de courtoisie.

Étant donné la nature de mon voyage, j’avais dû adopter un rôle et une attitude très masculine. Je passais le plus clair de mon temps sur une moto et je devais en faire l’entretien quotidiennement. Je me promenais partout avec ma bouteille d’huile à chaîne et ma pompe à air. Tous les jours, je revêtais le même uniforme constitué d’un énorme casque, d’un manteau fluo et des bottes de marche.

Je me souviens d’ailleurs d’un jour où je m’étais fait dépasser à moto par deux jeunes hommes. Ils avaient tourné la tête pour me regarder, mais j’avais tout de suite accéléré pour prendre les devants. En quelques secondes, ils m’avaient rattrapée. Arrivés à ma hauteur, l’un des deux jeunes hommes m’avait fait signe de lever ma visière. Je croyais qu’il voulait me parler, donc je me suis exécutée. C’est alors que ce dernier a brandi les bras en signe de victoire. Continue reading

Lionel et Juliette

Après ma petite excursion avec mon ami Dang, je suis rentrée à l’hôtel me reposer avant le souper. Ayant roulé à la campagne et dormi dans la jungle pendant plusieurs jours, j’avais décidé de m’offrir un hôtel quatre étoiles à Hué. J’avais une jolie petite chambre au 10e étage, avec une vue magnifique vers l’ouest de la ville.

Arrivée à ma chambre, je suis sortie sur le balcon pour aller admirer le coucher de soleil. Accoudée à la balustrade, mes yeux caressaient l’horizon. J’entendais en bas le bruit des klaxons qui montaient de la rue.

À ce moment précis, j’ai éprouvé une grande joie. Une joie de ce que j’avais vécu depuis le début de mon voyage. Mon succès à moto. La beauté de ce pays. Les Vietnamiens que je rencontrais. Le sentiment d’appartenance qui croissait en moi. Mon cœur en était rempli d’émotion.

J’ai alors fermé mes yeux, joins mes mains et murmuré :

Merci

– Merci. Continue reading

La soupe aux crevettes

Les Ray Ban sur le nez, j’ai remercié le jeune homme et repris mon chemin. Mais ce dernier n’allait pas me laisser partir ainsi. Il s’est présenté et a engagé la conversation. Il s’appelait Dang.

Dang m’a d’abord demandé si j’ai besoin d’un guide pour visiter les monuments historiques de la région. Je lui ai répondu que j’avais déjà réservé un tour avec l’hôtel. Il m’a ensuite offert ses services de guide pour le surlendemain. Je lui ai répondu que je serai alors en route vers Hoi An. Il m’a demandé si j’avais besoin d’être reconduite à mon hôtel – je lui ai dit que j’étais contente de marcher.

Ce jeune homme était décidément perspicace. J’étais prête à me débarrasser de lui quand il m’a demandé :

– Do you need anything else?

En fait, oui. Continue reading

Huế, la cité impériale

Après avoir passé quatre jours dans la région de Phong Nha, il était temps de repartir. Le lendemain matin, j’ai pris la route vers Hué, cette ville qui sépare le Vietnam entre le nord et le sud. J’avais 235 kilomètres à parcourir, c’est-à-dire environ six heures de route.

Pendant plus d’un siècle et demie, Hué a été la capitale impériale du Vietnam. On y trouve notamment les ruines de la cité où vivait la dynastie Nguyen. Malgré qu’elle ait été fortement bombardée pendant la guerre, Hué a gardé un charme et une sophistication que l’on ne retrouve nulle part ailleurs au Vietnam.

Mon arrivée à Hué marquait aussi un important jalon de mon voyage. J’étais géographiquement à la moitié de mon voyage à moto, et psychologiquement à mi-chemin d’atteindre mon objectif. Continue reading